Sur la route du retour

Les jeunes semblent perdus lorsqu’ils ne peuvent se connecter au monde extérieur avec leur smartphone. On ne peut toujours leur donner tort. En effet, nous n’avions plus accès au wifi depuis 3 jours, et on se dit : Comment va-t-on faire pour continuer à donner de nos nouvelles à travers ce blog ? Certes, tout va bien pour le groupe, mais on aurait voulu rester sur le rythme d’un article par jour, et le pire, c’est que nous sommes revenus à Chengdu.image

Voilà donc le résumé de ces quatre jours :
17 avril 2016image
Ce matin, nous sommes partis sous la neige. Il en est tombé une dizaine de centimètres pendant la nuit, et puis cela a gelé. Cette situation n’inquiète personne. Ni les jeunes, ni les conducteurs de véhicule, pas plus que les gars du coin. Nous devrons passer un col à plus de 4200 m et il n’est pas le terme “d’équipement special ” devrait faire sourire s’il était évoqué. imageLa suite sera très…rock’n roll. En effet, on nous annonce tout d’abord qu’il ne serait pas prudent de prendre le “raccourci” utlilisé à l’aller. On est d’accord. Le passage du col, dans sa version soft, se résumera en la formule suivante : Comment faire passer 4 véhicules de front sur une route prévue pour deux ? Le tout sous 10 cm de neige gelée, sans compter les motos, les cyclistes ou les piétons qui font leur pèlerinage vers Lhasa. La technique ? On passe d’abord, on verra ce qui arrivera ensuite. De toute façon, la voiture qui arrivera en face s’arrêtera. Elle sait qu’elle peut se trouver face à un véhicule en dépassement au détour de chaque virage. Et ça finit par fonctionner. En fait, il y a très peu d’accidents ou de véhicules accidentés, voire cabossés. Si les coups d’avertisseur sont permanents, on ne perçoit aucune agressivité, aucun stress.image
On finit par arriver à Kangding avec une grosse heure de retard. Ce n’est pas si mal au regard de l’embouteillage rencontré au milieu de nulle part. La fin d’après-midi est une réacclimatation à des valeurs plus citatines.

18 avril 2016
Cette journée est la copie conforme de celles que nous avons vécues  à l’aller. Nous passons la journée dans un car que nous avons loué. Celui-ci est plus volumineux que le précédent mais le chauffeur n’a pas de temps à perdre lui non plus. imageCette descente vers Chengdu est l’occasion de constater que les orangers sont en saison de production et qu’il poussent à plus de 1200 m. Nous traversons ensuite les champs vallonnés de culture du thé où chaque parcelle est méticuleusement entretenue. Entre temps, ce sont des bambouseraies qui s’offrent à nous. Cette région est un lieu privilégié pour la vie naturelle des pandas que nous avons vus la semaine dernière.
La mégapole de Chengdu commence à pointer ses gratte-ciel et il nous faut encore une bonne heure pour atteindre son centre.

19 avril 2016
La journée se passe à l’université des sports de Chengdu.
image09:00-09:30 Réception
09:30-11:30 Visite des installations et pratiques d’activités
11:30-13:00 Déjeuner au restaurant du Campus.
13:00-14:00 Visite le Musée de l’histoire du sport.
14:00-16:00 Rencontre de tennis de table avec les étudiants sélectionnés.image

Chacun gardera un souvenir inoubliable de cette journée où les jeunes auront pu intégrer des cours, rencontrer des jeunes chinois ou découvrir des activités dont ils ne connaissaient même pas l’existence (Chorégraphie avec drapeaux, arts martiaux traditionnels …etc.). Des amitiés se sont créées, des numéros de téléphone se sont échangés à l’occasion de cette journée partagée.

 

 

20 avril 2016
C’est la journée de découverte de la Chine qui bouge. Après une matinée consacrée à la visite d’un imagemarché traditionnel et du parc populaire où “produisent” des nostalgiques de l’époque Mao, nous prenons la direction du quartier où la consommation n’est pas un vain mot. imageTout se vend à une échelle gigantesque. La Chine telle qu’on l’imagine avec sa croissance à deux chiffres , ses gratte-ciel et une population qui veut montrer qu’elle vit à 200 km/h.

On regrette un peu notre “farwest” et ses valeurs.

9 réflexions sur “Sur la route du retour

  1. Nous avons suivi le déroulement de votre voyage avec beaucoup de plaisir et d’intérêt.
    Bravo et merci pour cette belle initiative ! Une expérience inoubliable pour nos enfants! Quant à nous parents, nous sommes impatients de découvrir d’autres photos et d’écouter vos récits et anecdotes de vive voix.

  2. Ahhhh, enfin .. !!!! Moi aussi, j’étais agrippée à mon téléphone pour vous lire !!! Ça y’est, je suis requinquée 😉 Vous devez être dans l’avion, j’ai hâte d’entendre le beau récit mon n’veu ! Merci pour lui et ses ami(e)s À bientôt…

  3. C’est la fin du séjour et la fin de ces pages que l’on attendait chaque jours avec impatience et qu’on lisait avec beaucoup de curiosité et de plaisir.
    Merci au narrateur pour ses photos,ses commentaires,ses anecdotes,
    son d’humour. Merci au guide qui a fait découvrir à nos enfants un pays ,un peuple et des coutumes en dehors des sentiers battus.
    Bon retour et merci d’avoir permis à nos enfants de vivre ce voyage exceptionnel et dont je pense ils reviendront pas” indemne”.
    Famille Decomble

  4. Nous commencions a languir la suite de votre aventure ….
    Tout doucement ce voyage prend fin en espérant qu il reste gravé dans les esprits des jeunes pendant longtemps
    Bon retour parmi nous

  5. Have you ever considered about adding a little bit more
    than just your articles? I mean, what you say is fundamental and everything.
    However just imagine if you added some great graphics or video clips to give your posts
    more, “pop”! Your content is excellent but with images and videos, this site could undeniably be one of the
    very best in its field. Good blog!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.