Décorations sur pierre…au poil près !

14 avril 2016
Cela fait déjà une semaine que nous sommes sur le sol chinois. Comme le temps passe vite dans l’empire du milieu !
Aujourd’hui, le programme prévoit la visite de rochers taillés puis peints en vue d’un bon karma. Il nous faut marcher au bord d’une route pendant 5 Kms pour nous y rendre. Quand on connaît la façon de conduire des locaux, on se dit qu’il va falloir redoubler de vigilance durant le trajet. Le trek de la veille a laissé des traces dans les jambes de certains et le pas semble un peu lourd. La route que nous empruntons, longe la rivière locale. “Si on pouvait passer de l’autre côté pour le retour, ce serait vraiment bien. Il n’y a pas de route, il y a seulement des yaks au milieu des champs et, en plus, ce serait plus court” se dit-on. Mais il n’y pas de pont à l’horizon et le débit de la rivière est quand même assez conséquent. Nous décidons de prendre le temps de la réflexion pendant la visite des blocs de roche gravés.image
Sur plusieurs kilomètre, la rivière se transforme en exposition à ciel ouvert. Chaque rocher est taillé et ceci sur plus de 100 mètres de hauteur. Plus la famille est riche, plus le bloc sera gros. L’ensemble est impressionnant. Quel dommage que les tibétains souillent tout cela avec des détritus de toute sorte, jetés ça et là. C’est d’ailleurs étonnant cette façon qu’ils ont de respecter sans aucune retenue les espaces sacrés ou de culte, et dans le même temps, se débarrasser de leurs déchets en les jetant n’importe où.image
La visite terminée nous empruntons le chemin du retour sans avoir perdu l’idée d’éviter la route. C’est décidé, nous allons traverser la rivière. A cette idée, certains sont comme la température de l’eau, c’est-à-dire pas très chauds. Jean-Pierre prend l’initiative de tester la traversée le premier. Il explique la technique pour limiter les risques de tomber à l’eau : Ce sera une traversée à deux en se soutenant mutuellement. Il demande un volontaire pour passer avec lui de l’autre côté. Alexandre est partant. Tous deux quittent leurs chaussures, les passent autour du cou, relèvent le pantalon et c’est parti. Ça glisse et l’eau à 3°ou 4° n’est pas là pour rassurer ceux qui attendent fébrilement sur la berge. Ils avancent lentement lorsque…plouf !!! Alexandre vient de passer au bouillon. On ne sait toujours pas si c’est Jean-Pierre qui s’est appuyé sur lui ou s’il ne l’a pas suffisamment retenu, mais le fait est que le binôme vient de se séparer l’espace d’un instant !!!image
Sur le bord de l’eau, les filles annoncent de manière ferme : “Pas possible d’y aller comme ça. On ne peut pas relever nos pantalons parce qu’on n’a pas les jambes épilées depuis une semaine”.
Finalement, tout le monde réussira à traverser sans difficulté même si cela prendra plus ou moins de temps. Alexandre aura sauvé tout le matériel technique qu’il avait sur lui, s’en tirant seulement avec le pantalon et les sous-vêtements trempés. Le soleil du moment et le souvenir de ce retour auront presque fait oublier ce pourquoi nous étions parti ce jeudi matin.

La fin d’après-midi doit être consacrée à la visite d’un lieu richement décoré au dernier étage d’un hôtel de Tagong. Des menaces d’éventuels troubles dans la région tibétaine font que des forces de l’ordre se font de plus en plus visibles dans le village. Celles-ci ont investi l’hôtel en nombre, nous empêchant d’effectuer la visite prévue.

6 réflexions sur “Décorations sur pierre…au poil près !

  1. Bonjour à tous,
    Merci pour votre belle plume qui nous fait voyager par procuration. J’ouvre avec frénésie 20 fois par jour ce blog pour découvrir votre avancée et c’est une joie de vous lire.
    Par contre j’ai un message pr Alexandre: Rebelle toi! Le groupe a essayé de t’abandonner ds le métro, maintenant de te noyer! J’espère qu’ils ne te forcent pas à porter tous leurs sacs!
    Et pour les filles: En cette saison on doit être nombreuses à pouvoir faire comme vous, et ça doit être plutôt sympa de vous fondre dans les troupeaux de yaks, non?
    Karine

  2. Il me semble en effet Alexandre, qu’il est grand temps de te poser des questions…mais non, il en faut toujours 1 dans un groupe…
    Messages pour les filles: vous auriez pu quand même…. le Yéti n’a qu’à bien se tenir

  3. Sacrée douche froide ! j’imagine que ca va pas être le souvenir le plus heureux du périple mais certainement le plus marrant ! en tout cas ca nous fait marrer, désolée…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.