Une journée à Manijiago

13 avril 2016

C’est d’un pas alerte que le groupe démarre le trek du jour en direction de la cité monastique de Manijiago. La distance annoncée est de 12 Kms et le GPS est confié à Jack qui en a fait la demande. Nous traversons Tagong au cours duquel nous assistons à un défilé de la police sur l’artère principale, histoire de bien montrer à la population locale que le pouvoir est bien présent. imageNous nous élevons au dessus du village pour découvrir au loin “Tashi Gon” le monastère que nous allons visiter. Entre ce dernier et nous, il y a une plaine vallonnée qui bute, au loin, sur des montagnes enneigées. On aperçoit ça et là des yaks qui broutent cette lande en se demandant ce qu’ils peuvent bien trouver à manger tant l’herbe est rare et courte. imageSur le parcours, lorsqu’il commence à s’égarer, notre guide GPS est vite remis dans le droit chemin par Jean-Pierre qui veille à chaque détail.
Après 2h30 de marche nous arrivons à la porte du monastère. La place est plutôt vide, le Grand Tulku (sorte d’archevêque) étant en visite à l’extérieur. Nous découvrons l’immense hall de prière où sont alignés un nombre impressionnant de coussins sur lesquels les moines prennent place lors des assemblées. On imagine assez bien la scène lors des grands rassemblements rythmés au son des tambours et des cornes. La visite se termine par la rencontre d’une biche qui accepte de prendre la pose avec le groupe.
Nous prenons ensuite la direction du village où nous prenons notre repas de midi dans un restaurant tenu par des nones. Ici, tout le monde porte la tenue traditionnelle faite de tissus couleur ocre. Chaque rencontre est ponctuée d’un “tashi delek”, le bonjour en pure version tibétaine. Chaque rencontre est toujours beaucoup plus qu’un simple croisement de personnes, c’est un événement.image
Nous passons devant l’imposant bâtiment où se succèdent les moulins à prière. Il surplombe les tailleurs de pierre qui gravent et peignent des textes religieux. Notre groupe rencontre l’un d’entre eux pour faire graver, en direct “Joyau dans le lotus”, en référence à Bouddha, sur des morceaux d’ardoise. Un souvenir que chacun ramènera précieusement en France en expliquant avec quelle vitesse et dextérité l’homme muni de son marteau et de son burin taille la pierre.
Il est temps de rentrer car le temps change vite et la chaleur du moment (certains sont en T-shirt à 4000 mètres) peut rapidement se transformer en un froid glacial. imageD’ailleurs il neigera quelques heures après notre retour qui prendra plus de 2 heures.
Finalement, ce ne sont pas douze kilomètres qui auront été effectués aujourd’hui, mais pas loin de vingt….et personne, à aucun moment, ne se sera plaint. Le soleil, lui, aura laissé des traces colorées sur les visages.

7 réflexions sur “Une journée à Manijiago

  1. Merci pour toutes ces explications, elles nous font rêver….. et nous rassurent. Vous avez beaucoup de chance de profiter de ces beaux moments inoubliables !!! Bonne continuation.

  2. Une mamie, un grand-père qui prennent un immense plaisir à suivre sur le blog ce beau et grand voyage au Tibet.

    Continuez bien, donnez nous encore des nouvelles, des photos …
    Merci au rédacteur.

    Salut amical à vous tous.

    Des bises à notre “tête blonde”

    MT GP

  3. Je recommence mon commentaire car il ne semble plus être “la” ???

    Bravo à vous tous merci encore au rédacteur.

    On vous salue tous on envoie des bises à notre “tête blonde”.

    Les filles faites attention à Alexandre !!.

    MT GP

  4. We’re a group of volunteers and starting a new scheme in our community.
    Your website offered us with helpful information to work on. You have done
    an impressive task and our entire group will be grateful to
    you.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.